[100 ANS PLUS TÔT]
C'est le 21 février 1916 que débute l’opération allemande sur Verdun baptisée "Gericht" (Jugement) qui devait durer dix mois et faire plus de 300 000 morts et 700 000 victimes... Le lendemain, il y a 100 ans, le lieutenant-colonel Driant trouvait la mort dans le bois des Caures avec 1 120 de ses hommes. Deux millions d’obus tombent sur les positions françaises en deux jours...

Dans "le Tué", dessin donné au musée l'an dernier, Félix Del Marle (Pont-sur-Sambre, 1889-Bécon-les-Bruyère, 1952) utilise la simplification à l’extrême du sujet par le recours aux formes géométriques, tout en conservant encore une dimension figurative. 
Cette feuille à l’encre de Chine faisant référence à la Première Guerre mondiale est très éloignée stylistiquement des caricatures de l’artiste publiées dans la presse pendant le conflit. On y voit un homme saisi dans un mouvement de chute. Le titre de l’œuvre laisse à penser que ce personnage, encore debout, les bras levés et happé dans une attitude de surprise et de protection, vient d’être abattu. Pour dessiner Le Tué, Del Marle n’emploie que des figures géométriques ombrées par des guillochis à l’encre de Chine. 
Le peintre évoque ici, dans une vision symbolique, l’instant fatidique et brutal de la mort fauchant un homme. Engagé dans l’infanterie le 7 août 1914, il en revient en novembre après avoir été blessé à la main le mois précédent. Dans une lettre du 13 octobre 1914, Del Marle écrit : "Cette belle guerre ! Quel grenier d’impressions où l’on n’a qu’à puiser ! Bruits + sons + odeurs. Et combien nous pouvons la revendiquer…" 
Le dessin est signé A. F. Mac Delmarle, signature utilisée par l’artiste après son mariage avec Adonia Macq fin 1910. Il a sans doute été réalisé par le peintre, alors qu’il venait de rentrer du front. Dans la même lignée que Le Tué peuvent s’inscrire deux dessins conservés dans des collections particulières : Le Concert de 1914-15 et une étude pour Ne criez pas si fort on vous entend du front datée de 1917. Cette acquisition permettrait ainsi de compléter judicieusement le fonds valenciennois relatif à la courte, mais stimulante période futuriste de Félix Del Marle.

 

12742495_978916312202590_1096003766476897477_n

 

 

Félix Del Marle (1889-1952), Le Tué, 1914-15, Valenciennes, MBA.

12743958_978917285535826_4506109625204161944_n

 

 

Félix Del Marle (1889-1952), Pas si fort !!! On vous entend du front !!!, 1917, Musée de Gravelines.

 

12742077_978917265535828_2963934190340242141_n

 

 

Félix Del Marle (1889-1952), Juvisy-Port-Aviation, 1914, Valenciennes, MBA.