1930663_989152011179020_6230648557599574133_n

12832488_989152191179002_69859549929818986_n

12829084_989152784512276_6879762380244944446_o

 

[CURIOSITES PARTAGEES : J-6]
La bonne réponse est la réponse 5 !

Offert au musée par Louise Clément-Carpeaux en 1928 et conservé dans son étui, ce violon porte une étiquette mentionnant « Musée de Valenciennes, violon du sculpteur Carpeaux ». 
Il s’agirait plutôt de celui de Charles Carpeaux (1825-1870), frère aîné du sculpteur et ancien élève du Conservatoire de Paris, que l’artiste représente par deux fois accompagné de son instrument. 
C’est d’abord le cas dans un dessin au fusain daté de 1862 (conservé à Valenciennes, inv. CD 152), puis dans un buste de terre cuite exécuté dès le soir de la mort de son frère, daté de 1873, et provenant de la collection de Joseph Carpeaux, père des artistes (inv. S.90.7). 
Dans ce portrait, le musicien semble défendre son instrument contre la mort... 
La présence de ce dernier dans nos réserves nous rassure ainsi sur le fait que le violon est bel et bien sauvé des limbes !

M. V. HADOT