ANNIVERSAIRE | Formé dans une académie militaire de la Russie tsariste, Alexej von Jawlenskys’établit en 1896 à Munich pour entreprendre une carrière de peintre. Très influencé par l’œuvre de Vincent van Gogh dont il avait acquis une toile, "La Maison du père Pilon", Jawlensky peint d’abord des paysages très vifs de couleur. 

Mais à partir de 1912, il produit presque exclusivement des portraits de femme plus ou moins imaginaires. Ces portraits se caractérisent par la violence du coloris, d’épais contours sombres qui séparent les plages de couleur et soulignent la construction du tableau. La ressemblance, l’individualisation sont sacrifiées à l’élaboration d’une nouvelle production d’icônes modernes, qui atteint son paroxysme quand la guerre éclate et oblige Jawlensky à quitter la Bavière pour la Suisse.

Pour les 152 ans de l'artiste, (re)découvrez son œuvre.

Alexej von Jawlensky (1864 - 1941) 
Byzantinerin (Helle Lippen)
(Byzantine (Lèvres pâles))
1913
Huile sur carton
64 x 53,5 cm
© domaine public