Après les tragiques évènements de Bruxelles-Zaventem, nous ne pouvons que remercier Françoise et Patrice de nous emmener à Madrid et Tolède (et de nous en ramener à bon port).

          A peine sortis de l'aéroport Adolfo Suarez, où Mireia, notre accompagnatrice nous a attendus de longues heures, nous montons dans le car avec José-Antonio, notre chauffeur pour la durée du séjour. Un tour panoramique de la capitale sera complété par une promenade à pied dans le Madrid des Habsbourg. La Plaza Mayor est superbe avec ses peintures de 1584 (Photo 1). Installation à l'Hôtel Regente.

 

unnamed

 

        Le deuxième jour nous nous rendons au Prado (Photo 2). Troisième musée du monde, il abrite la collection des Rois. Inévitablement, nos guides, Maria-Luz et Maria-Jesus, devront faire des choix. Leur but sera essentiellement de nous faire découvrir l'Ecole Espagnole. N'est-ce-pas pour cela que nous sommes venus ? Le Gréco d'abord, Vélasquez ensuite _ nous sommes ravis de revoir les tableaux récemment exposés au Grand Palais, Murillo, Goya et tant d'autres.

 

unnamed (1)

 

           Des images plein la tête, nous partons pour le Musée Thyssen-Bornemisza qui, lui, abrite une superbe collection privée où rivalisent pour notre plus grand bonheur peintres flamands et italiens.

         Et voilà qu'on annonce aux Amis un troisième musée ! Il s'agit, en fait, du 'Museo del Jamon' !!! Nous allons y faire une pause bienvenue et y déguster le fameux jambon ibérique! (Photo 3)

 

unnamed (2)

 

           Le Palais Royal occupera l'après-midi. Après avoir gravi des marches de 5m de long en marbre de Tolède, nous irons d'émerveillement en émerveillement dans la plus grande résidence de toutes les têtes couronnées d'Europe !

            La journée se termine par une photo de groupe sur la Place d'Espagne, aux pieds de Miguel de Cervantès qui jette un regard bienveillant sur Don Quichotte et Sancho Panza. (Photo 4)

 

unnamed (11)

 

            Le lendemain, il fait froid au réveil mais le soleil nous permettra de faire de belles photos à St-Laurent-de-l'Escurial (Photo 5), l'un des joyaux du patrimoine architectural espagnol, tout à la fois palais, nécropole royale et monastère. Les Amis constitueront deux groupes, l'un avec Maria-Luz (qui aura bien du mal à prononcer 'St-Quentin' et nous dira de prendre les 'auriculaires' c.-à-d. les écouteurs !), l'autre avec Andrés, qui se révélera un guide chevronné s'il en est. La construction de l'édifice a été supervisée par Philippe II, roi austère, catholique fervent, toujours vêtu de noir. L'ensemble est un hymne à l'austérité et, par contraste, nous ne pourrons qu'être surpris par le Panthéon des Rois. Nous apprécierons aussi la Salle Capitulaire et sa collection de peintures _ Le 'Martyre de St-Laurent' du Titien est d'une grande intensité dramatique, la Basilique et son sublime Christ de B. Cellini, la prodigieuse Bibliothèque.

 

unnamed (4)

 

         Le Musée de la Reine Sofia va nous replonger dans le XX siècle. Construit par Sabatini sous Charles III, cet ancien hôpital a été converti en musée par Jean Nouvel. Qu'attendons-nous avec impatience ? Guernica de Picasso, bien sûr ! Andrés nous en retrace d'abord le contexte, puis nous commente avec passion ce sombre tableau où des femmes éplorées et implorantes nous disent : Pourquoi cette guerre ? Pourquoi la guerre ? Andrés nous commentera ensuite Dali après nous avoir amenés devant sa sculpture préférée _ 'Le Prophète', œuvre de Bergallo, un artiste 'qui sculpte le vide'.

  

           Jour 4. Les valises sont prêtes avant 8.45 et nous partons pour Tolède où nous les reposerons pour trois nuits à l'Hôtel Charles-Quint.

            Nous faisons un crochet par le charmant petit village de Chinchon qui semble être resté figé au Moyen-Age. Il ne fait que 6° et nous avons froid. Mais la vue sur les 234 balcons qui entourent la Plaza Mayor est prodigieuse. (Photo 6)

 

unnamed (5)

           Bientôt, 'la Cité des trois cultures', Tolède, apparaît dans toute sa splendeur, sur un rocher dont le Tage fait le tour.

            Après le repas, Gloria nous amène à la chapelle de l'Eglise San Tomé pour nous faire voir et comprendre le célébrissime tableau du Gréco : 'L'Enterrement du Seigneur d'Orgaz'. Avant qu'elle n'ait pu terminer, un professeur encadrant un groupe scolaire réclame la place. S'ensuit une algarade dont nous nous souviendrons...

            Ressaisissons-nous ! La Cathédrale Ste-Marie-des -Grâces nous attend et si 'Séville est la boîte, Tolède est le bijou' dit-on. Avec la Vierge Blanche, le grand retable, la grille du sanctuaire _ chef-d’œuvre de l'art espagnol _, le chœur et son bestiaire médiéval, la sacristie où 'L'Expolio' du Gréco occupe toujours sa place d'origine, la Cathédrale, commencée en 1226 et achevée en 1493, nous fait véritablement voyager dans l'histoire de l'Art.

 

           Le cinquième jour de notre séjour _ Comme le temps passe vite ! _commence avec la Maison-Musée du Gréco (Photo 7). Irena a pris la relève et nous fait une visite très intéressante, insistant sur les quatre séries complètes des apôtres et l'autel de la Chapelle qui est entièrement de sa facture. Ce peintre, qui a lutté toute sa vie pour obtenir considération et respect, était génial et le savait !

 

 

unnamed (6)

 

          Nous avons un effet de surprise en entrant dans la synagogue Santa Maria la Blanca. Nous avons le sentiment de pénétrer dans une mosquée !

          La visite de St-Jean-des-Rois (Photo 8) se révèle très riche : un édifice en forme de tombeau, des pinacles suggérant des cierges, les chaînes des captifs chrétiens offertes en ex-voto. Isabelle la Catholique fut enterrée à Grenade mais voulait être enterrée ici, dans cet édifice dont il faut bien reconnaître qu'il est tout à a gloire du pouvoir des Rois.

 

unnamed (3)

 

           A l'issue de ces visites, José-Antonio nous fait faire le tour de la ville (Photo 9), s'arrête pour que nous puissions prendre des photos et nous amène au restaurant.

 

unnamed (8)

 

           L'après-midi est consacrée à l'Alcazar, ancien Palais de Charles-Quint, aujourd'hui musée de l'Armée. Un peu de temps libre avant le repas !

   

          Belle journée que la sixième ! Nous retrouvons Gloria et partons pour le pays de Don Quichotte. A mesure que nous approchons de Consuegra, le paysage change. Bientôt, nous pénétrons dans la Manche, 'la terre sèche'. Des espaces plats, des oliveraies à perte de vue, des collines en arrière-plan, des châteaux, voilà ce que Cervantès a dû découvrir lorsqu'il est venu ici en tant que fournisseur de l'armée.

          Même s'ils n'occupent qu'une page et demie sur mille dans le roman, les moulins à vent font l'unanimité ! Comme ils ont fière allure, tout blancs sur le bleu du ciel !  (Photo 10). Nous en visitons un avec Manuel, très aimable et enthousiaste. Manuel nous fera ensuite visiter le château-fort. Nous assisterons à l'adoubement de notre Président, accompagné de son épouse Nadine (Ah, c'est bizarre ! Ce n'est pas Anne, sa reine ?!) et de son parrain, Jean-Luc, qui héritera de tous ses biens si malheur lui arrive dans l'année suivant la cérémonie !

 

unnamed (9)

 

 

          Après un repas uniquement carné, sans légumes, mais aussi sans riz au lait!, nous regagnons Tolède par Tembleque où le baroque cohabite avec le mudéjar sur la sublime Plaza Mayor (Photo 11).

 

unnamed (10)

 

          Tout a une fin... Il faut refaire les valises et être dans les temps pour le départ. Il ne reste qu'une matinée... Nous sommes néanmoins heureux de retrouver Maria-Luz et Andrés pour visiter, même rapidement, le Palais d'Aranjuez (Photo 12). Créé comme lieu de repos, c'est aussi un lieu de prestige pour les relations diplomatiques, et il ne manquera pas de nous enchanter : la Salle de Garde et sa collection de tapisseries flamandes, la Chambre du Roi, redorés sous Isabelle II, le Cabinet Arabe, reproduction de l'Alhambra, la Salle de Bal, le Boudoir de la Reine, décoré en soie de Valence, la Chambre de la Reine, le Cabinet de Porcelaine, la Salle du Trône, l'Oratoire et ses peintures du XVII... et les robes de mariées qui font rêver! On voudrait y passer une journée entière mais il faut dire au revoir aux guides, les remercier, et prendre la direction de l'aéroport...

 

unnamed (7)

 

          Les Espagnols ont coutume de dire :'Si vous venez à Madrid c'est que vous êtes déjà Madrilènes !' On ajoutera : 'Si vous êtes à Tolède c'est que vous êtes déjà Tolédans !'

          Merci, Françoise, d'avoir consacré tant de temps pour nous faire découvrir ces lieux magiques. Ce fut un voyage très réussi dont tout le mérite te revient !