[ANNIVERSAIRE / CURIOSITES PARTAGEES]

Le 14 avril 1838, nait un petit Jules, 117 rue de Paris. Son père Charles Hyacinthe Pillion, huissier, se présente à la mairie de Valenciennes le surlendemain pour en déclarer la naissance.
L’enfant sera plus tard commissaire-priseur, conseiller municipal, administrateur des Hospices, administrateur secrétaire des écoles académiques, délégué cantonal et administrateur des musées de la ville. 
Le 10 août 1903, il est nommé conservateur du musée par arrêté préfectoral, et cette nomination est validée par approbation ministérielle en date du 6 octobre suivant.
Il aura en charge le gros dossier de la construction du musée, et du transfert des œuvres depuis l’ancien musée, où ne subsistera plus qu’une partie des collections, sous le nom de « Musée de l’hôtel de ville ». Son nom figure donc sur la plaque inaugurale du musée, placée en 1912 (seulement) dans la salle centrale, notre actuelle Place Carpeaux.
Durant son passage à la tête du musée, il offrira quelques œuvres, dont des coins de médailles que lui avait offerts Dautel.
Au début de la guerre de 1914, inquiet de la préservation de la Tapisserie du tournoi, il proposera de prêter son…caveau au cimetière Saint-Roch pour la cacher le temps nécessaire : par chance, cette proposition n’a pas été retenue et la tapisserie n’a pas été inhumée…
Il meurt chez lui, 8 rue du Béguinage, le 1er octobre 1921. Sa fille, madame Dupas-Pillion, héritera du Portrait de la marquise de Cadore, de Carpeaux, qui sera plus tard vendue au Louvre, puis mis en dépôt au musée de Valenciennes… Son médaillon par Dautel, et son buste par Fagel sont pour leur part toujours conservés dans la famille.

M. V. HADOT

 

12973099_1015817241845830_1933535097509955427_o

12417882_1015825718511649_2236102271860215677_n

 

 

Bruno Chérier
(Valenciennes, 1817 – Paris, 1880)
Le Vieux sergent, 1848
Huile sur toile
Don Jules Pillion (1909)
inv. P.46.1.333

13001305_1015825778511643_4685843154972558770_n