[J-6 : PREPAREZ-VOUS A EMBAR[O]QUER]
Le festival "Embaroquement immédiat", c'est dans six jours !
détails sur le site www.embaroquement.com
D'ailleurs, dans l'exposition "Curiosités partagées", on danse déjà !

Attribué à Jan Miense MOLENAER (Haarlem, v. 1610 - Haarlem, 1668), Une noce en Hollande, Peinture à l’huile sur bois ; Inv. P.46.1.380, Legs Pecqueur-Defossez, 1926
Ce tableau, donné au musée en 1926, évoque une joyeuse scène de mariage : un violoniste juché sur le tonneau à la gauche de la composition, invite à la danse le couple de jeunes mariés. L’époux, vêtu d’un costume gris clair, tient de la main gauche le poignet de sa femme, portant une délicate couronne d’or sur les cheveux. Prête à danser, la jeune épousée est vêtue d’un corsage rouge et noir, sa jupe noire est remontée sur une sorte de pantalon bouffant vert. Autour du couple, d’autres personnages enlacés dans des situations plus ou moins grivoises et de nombreux convives animent la scène, tandis qu’on aperçoit à l’arrière-plan du tableau, le lit nuptial. 
Jules Auguste Pecqueur (1828-1895) était pharmacien à Anzin, époux de Zoé Defossez (1842-1925), qui lui survécut pendant trente années. Collectionneur de tableaux, essentiellement flamands et hollandais, il participe en 1872 à l'Exposition artistique départementale de la Société d'agriculture de Valenciennes, dans les salles de l'Académie, par le prêt de 11 œuvres. C’est donc vraisemblablement en souvenir de son époux que Zoé Defossez consent à un legs en faveur du musée de Valenciennes.

M. V. HADOT

13062060_1020851754675712_2030467117588637776_n (1)

13006519_1020851534675734_2550441406162136282_n

13077082_1020851488009072_4013831410465196730_n