[SACRE HENRI !]
Il est sans nul doute le valenciennois le plus influent de son temps, mais qui se souvient encore d'Henri de Luxembourg, alias l'empereur Henri VII ?
 Né à Valenciennes vers 1278-1279, fils du comte Henri VI de Luxembourg et de Beatrice d'Avesnes, il succède à son père, décédé durant la bataille de Worringen, en qualité de comte de Luxembourg à l'âge de 9 ans. Il est alors placé sous la protection du roi Philippe le Bel. Henri parle donc le français et est élevé à la cour de France, selon l'idéal chevaleresque de l'époque.
Il épouse en 1292 Marguerite de Brabant qui lui donnera trois enfants-rois (un roi de Bohême, une reine de France, et une reine de Hongrie !). 
Physiquement, Henri est décrit comme un homme plutôt mince, de taille moyenne, avec des cheveux roux, le teint pâle, et atteint d'un strabisme de l'œil gauche. 
Après l'assassinat d'Albert Ier du Saint-Empire, en 1308, Henri VII, qui ne semble pas devoir représenter une menace pour les intérêts des princes, est élu pour lui succéder. Le soutien de son frère Baudouin, archevêque de Trèves, est déterminant pour son élection au titre de roi des Romains.
Henri VII se rend en Italie en 1310 pour recevoir la couronne impériale. Il entend alors restaurer la gloire du Saint-Empire romain germanique. Cependant, ses manières autoritaires suscitent l'inquiétude du roi de Naples et du pape. C'est pourquoi Henri est sacré en 1312 par des cardinaux ,et non par ce dernier, au palais du Latran. 
Un an plus tard, le jeune empereur est fauché par la malaria... Il décède à l'âge de 35 ans et n'aura régné que quelques années.
Après sa mort, le pouvoir impérial se délite en Italie, tandis que le titre d'empereur demeure vacant pendant la plus grande partie de la décennie suivante.
Bien plus tard, fin 2013, dans le cadre d'études scientifiques, l'université de Pise entreprenait de rouvrir la sépulture du jeune empereur valenciennois. Un moment d'émotion partagé avec les spectateurs par le biais de ce film...

V.H.