L’image contient peut-être : 1 personne, nourriture

 

[EPISODE 7 : PROBLEMES DE BUDGET]

En 1897, le coût estimé pour la construction d'un nouveau musée était de 600 000 francs, mais cette somme semble insuffisante en 1901 et d'ailleurs les fonds initialement prévus ont été engloutis dans les travaux de démantèlement des remparts. Il faut donc revoir entièrement le financement du bâtiment ! En décembre 1901, émane du conseil municipal une délibération sollicitant des services de l'Etat l’autorisation d’organiser une loterie ! 

En janvier, le sénateur du Nord, Alfred Girard, entre en contact avec le député Lepez : il lui suggère de s’entendre avec ses collègues César Sirot et Émile Weil pour faire avancer le dossier. De son côté, César Sirot a lui-même entamé des démarches semblables et projette de s’associer avec… Girard, Lepez et Weil, le clan des Valenciennois ! 

Toutefois, alors que Girard fourbit ses armes pour défendre le projet de Valenciennes devant ses pairs, il découvre que le sénat ne peut pas être concerné par le dossier. En effet, jusqu’à 100 000 francs, le ministre peut décider seul d'autoriser ou non une loterie. Lepez télégraphie au maire de Valenciennes, M. Devillers en février que la commission parlementaire est favorable au projet et la résolution est finalement votée le 29 mars 1902. Mais ce n'est que le 14 septembre 1903, soit plus d'un an et demi plus tard, qu'Emile Combes, Président du Conseil et ministre de l’Intérieur et des Cultes signe l’arrêté autorisant cette loterie... Ernest Laut avait peut-être raison de parler de lenteur désespérante...

Légende : 
Assiette à dessert à l’effigie du Maire Charles Devillers ; Musée des Beaux-Arts de Valenciennes

On ignore tout de l’origine de cette assiette (fabrique ? Auteur du dessin ?), qui faisait partie de la donation Bauchond dans les années 1970.
M.G.