L’image contient peut-être : 1 personne, debout

 

[EPISODE 8 : SOUS-TRAITER UNE LOTERIE]

Tout en attendant les validations officielles au niveau de l'Etat, la ville de Valenciennes ne reste pas inactive. Une commission pour la loterie est créée en juillet 1902 et l’on recherche dès lors un sous-traitant capable d’organiser la loterie. Constant Moyaux signale qu’à Gap, une loterie a financé le musée dans de très bonnes conditions, que la convention entre la ville et l’organisateur avait été très bien faite et qu’elle avait été approuvée par le ministère de l’Intérieur. Des contacts sont donc pris avec la ville de Gap, qui indique que sa loterie avait été organisée par l’agence Fournier, installée à Lyon, 14, rue Confort. C'est donc cette agence qui est choisie.

Un traité est établi en octobre 1903 entre Charles Devillers, maire de la ville de Valenciennes, et Victor Fournier, président du conseil d’administration de l’agence. L’Agence Fournier prend à sa charge les frais d’impression des billets (1.200.000 exemplaires), de publicité, de défraiement aux revendeurs et de matériel pour le tirage. Elle se charge du placement des billets, sur lesquels elle gardera une commission de 20%. Les 117 lots sont détaillés: un gros lot de 150 000 francs un second lot de 10000 francs, cinq lots de 1000 francs, dix de 500 francs, et cent de 100 francs. 

Légende : 
Portrait de Victor Fournier (photo aimablement communiquée par sa famille).

M.G.