Aucun texte alternatif disponible.

 

EPISODE 14 : LE GROS LOT]

Deux personnes ont revendiqué la possession du billet remportant le gros lot : Aimé Alquier et la Veuve Collet, qui s’est déclarée la première. Alquier, dit « Petchili », vit à Salza, minuscule village des Corbières. Il est cultivateur et possède quelques pieds de vignes. Il a commandé deux billets en novembre auprès de l’agence Reynaud, de Paris. Ils arrivent la semaine suivante et « Petchili » les range dans une armoire. Il en parle, mais sans les leur montrer, à un de ses cousins, et à un domestique.

Le vendredi 17 mars, il lit dans L’Éclair, acheté dans la matinée chez Emma Alquier, qu’un de ses billets est gagnant. Il vérifie en consultant fiévreusement d’autres journaux chez une autre parente, Marie Alquier, buraliste. Il montre alors son billet à plusieurs personnes, dont le receveur des postes et le percepteur de Lanet. Puis il offre des cigares à ses camarades et les invite à venir faire la fête chez lui. Sur les conseils de l’instituteur, il télégraphie au maire de Valenciennes pour se faire confirmer définitivement le numéro gagnant. Il le contactera ensuite, pour savoir quelles sont les formalités à remplir pour être payé. Il n’aura la réponse du maire qu’après le week-end, le lundi 20, vers 16 heures : « Impossible, avons en main le numéro 640 566 ». On lui laisse alors trois jours pour se présenter avec le billet à Valenciennes… à l’autre bout de la France.

Alquier se démène. L’agence Reynaud le rassure : la lettre d’envoi jointe aux billets mentionne le numéro des billets expédiés et il n’y aura pas de contestation possible… Il se rend à Arques, chez le notaire Rocher, à une bonne vingtaine de kilomètres de chez lui, et se met en route dans la matinée du mercredi 22 mars. Il est rejoint à Limoux par Rocher fils, avocat, qui fera le reste du voyage avec lui.

M.G.