[ANNIVERSAIRE]
Aujourd'hui, nous célébrons le 226ème anniversaire du peintre, sculpteur, dessinateur et lithographe français, Théodore Géricault (1791, Rouen - 1824, Paris), créateur du célèbre "Radeau de La Méduse".
Cette grande huile sur toile, réalisée en 1818-19, représente un épisode tragique de l'histoire de la marine française : le naufrage de la frégate Méduse, qui s'échoue au large de la Mauritanie en 1816. Près de 150 personnes se maintiennent à la surface de l'eau sur un radeau de fortune dont seuls quinze pourront être secourus à temps. 
En choisissant de représenter cet épisode tragique pour sa première œuvre d'importance, Géricault a conscience que le caractère récent du naufrage suscitera l'intérêt du public et lui permettra de lancer sa carrière. 
Comme le peintre le pressent, le tableau provoque la controverse dès sa première présentation. Aujourd'hui, il compte parmi les œuvres les plus admirées du romantisme français, et son influence est perceptible dans les créations de nombreux peintres. L'oeuvre, qui souffre d'un assombrissement irréversible, est conservée au musée du Louvre (inv. 4884).
Le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes conserve plusieurs études de Jean-Baptiste Carpeaux d'après l'oeuvre de Géricault, comme ce fusain de 1861 avec rehauts de craie blanche sur papier vergé blanc (inv. CD 119) ou une petite huile sur toile (PY64) représentant un "groupe de naufragés" d'après un détail de l'oeuvre originale.

V.H.

L’image contient peut-être : 2 personnes, plein air

 

 

 

L’image contient peut-être : dessin

L’image contient peut-être : plein air

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

 

 

 



 

Gwen John 

Gwendolen Mary John, plus connue sous le nom de Gwen John, est une peintre galloise du début du xxe siècle. Elle est née à Haverfordwest en 1876 et morte à Dieppe en 1939.
Biographie
Son plus jeune frère est le peintre Augustus John.
Elle étudie à la Slade School of Fine Art de Londres (école novatrice ouverte aux femmes depuis 1871) de 1895 à 1898.
En 1900, elle expose pour la première fois au New English Art Club. Elle pose pour Auguste Rodin en 1904. Elle participe à de nombreux salons jusqu'en 1925 et cesse de peindre vers 1930 pour raisons de santé.

Cité d'après Philippe Jamart Bernadette Lambotte

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne