L’image contient peut-être : plein air

 

[OU SONT LES STAFFS?]
Disparition inquiétante au musée après-guerre… Les décors architecturaux !
Courant 1946, Raymond Blanc, nouvellement nommé à la tête du musée, prend possession d'un bâtiment en mauvais état du fait de la guerre.
En accord avec les avis d'un architecte-urbaniste et des inspecteurs des musées de France, il « propose de profiter des travaux [...] pour procéder à la suppression de tous les éléments décoratifs en staff. Ce décor alourdit fâcheusement l’ordonnance architecturale du grand hall […] il nuit considérablement à la présentation des collections en sollicitant l’attention du visiteur au détriment des œuvres d’art ».
Les décors tombent donc rapidement : un ancien gardien, entré au musée en 1947, témoignera que le conservateur les aurait fait supprimer en tant que « nids à poussière ».
On s'étonne cependant de ce que quelques rares éléments aient toutefois subsisté sur les colonnes des accès aux salles latérales !
M.G.
Au-dessus des arcades de la Place Carpeaux entre 1909 et 1912, après la pose de la plaque inaugurale en 1912, dans les années 2000, et depuis 2015