Aucun texte alternatif disponible.

Démoulage de la première pièce de l'œuvre.

 

 

 

Le moule en négatif du petit agneau captif

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

les joints des parties du moule en cours d'ouverture

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

suite

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

 

la partie arrière de la sculpture commence à être dégagée, délicatement

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

retrait du moule de la partie dorsale de la sculpture

 

Aucun texte alternatif disponible.

le moule du dos d'Abel

 

L’image contient peut-être : chaussures

œuvre en cours de démoulage

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne, debout
le délicat visage d'Abel revoit le jour
L’image contient peut-être : 1 personne
partie frontale de l'œuvre en cours de démoulage
L’image contient peut-être : 1 personne
suite
L’image contient peut-être : 2 personnes
le marbre original est démoulé, sous le regard curieux du portrait de Mme Salles née Eiffel par Gustave Crauk
L’image contient peut-être : une personne ou plus et gros plan
le moule en négatif du visage d'Abel
.
[DEUXIEME OFFRANDE D'ABEL]
Vous sachant férus des coulisses du musée, nous souhaitions partager avec vous les photographies du démoulage d'une deuxième oeuvre, la "Première offrande d'Abel" de Léon Fagel, qui est actuellement en cours de reproduction par les Ateliers d'art des musées nationaux.
La carrière de Fagel est caractéristique des sculpteurs du nord qui demeurèrent attachés à leur province. Remportant le prix de Rome en 1879, le sculpteur suit ensuite une carrière de sculpteur officiel partagée entre des commandes monumentales à Paris et sa région natale, où "Le Monument aux vainqueurs de Wattignies", à Maubeuge, demeure sa réalisation la plus célèbre. L'anecdote biblique de la "première offrande d'Abel" permet au sculpteur d'exécuter une statue véritablement émouvante. Fier de sa prise, le jeune chasseur rassemble toutes ses forces pour offrir l'agneau dans un geste plein de grâce et d'émotion.

V.H.