40139463_1870061183088094_3684484935218888704_n

 

[HISTOIRES D'ODALISQUE]
En ce jour du 238e anniversaire de Jean-Auguste-Dominique Ingres (29/08/1780), délectons-nous devant sa Grande Odalisque, et devant ce joli nu féminin d'Abel de Pujol qui lui est assez proche... 
Le mot "Odalisque" vient du turc et désigne une femme de chambre dans le harem du sultan. Le chef-d'oeuvre d'Ingres, commandé par Caroline Bonaparte, date de 1814 et représente dans une position lascive et de manière tout à fait idéalisée (le dos, anormalement long, compte même trois vertèbres en trop) cette étrangère qui fait alors l'objet d'un véritable fantasme en Europe. Treize ans plus tard, le Valenciennois Abel de Pujol évoque avec raffinement la souplesse du modelé, le dos sinueux, la fluidité des lignes du modèle orientaliste.

Jean-Auguste-Dominique INGRES, La Grande Odalisque, 1814, Paris, Musée du Louvre.
Alexandre Denis ABEL DE PUJOL, Etude de nu, 1827, Valenciennes, Musée des Beaux-Arts.
Vincent HADOT