45726666_1964617953632416_7341651872685490176_n

 

[LA GRANDE GUERRE AU MUSEE]
En 1919, après la Grande Guerre, Anna Foucart, âgée de 73 ans, est seule : elle est veuve de Paul Sautteau, maire de Valenciennes, et ses deux fils sont morts jeunes.
Elle est inquiète pour ses œuvres d’art qu’elle a perdues de vue en évacuant de Valenciennes pour Neuilly. 
Le musée conserve une lettre de sa main à ce sujet, écrite chez son beau-frère, le peintre Schommer, comme en atteste l’adresse d’expédition. Elle a pu retrouver ses œuvres, comme le montre une décharge mentionnant, entre autre, son propre buste par Carpeaux, réalisé près de 60 ans auparavant, et dont elle fera don au musée en 1922, dix ans avant sa mort.
Cette lettre ainsi que la décharge, extraites des archives du musée pour 1914-18, sont exposées dans nos salles d'exposition temporaires, illustrant le devenir, et finalement la préservation, des biens des particuliers durant le conflit.
A découvrir jusqu'au 18 novembre ! 

Carpeaux Jean-Baptiste (1827-1875), Anna Foucart, Valenciennes, musée des Beaux-Arts, Photo (C) RMN-Grand Palais / René-Gabriel Ojéda

 

Vincent HADOT, cité d'après Musée des Beaux-Arts de Valenciennes