70486052_2747257138617857_5507359769645547520_n

 

Autoportrait ou portrait réalisé par un ami peintre

70597509_2747258451951059_8299524446931124224_n

 

Portrait réalisé en 1866 d'un participant au cortège historique des Incas : le peintre avait 23 ans.

70484986_2747259498617621_5180870383166816256_n

 

Tête de jeune bohémienne (1872)

Journées du Patrimoine 2019 : belle occasion d'évoquer le souvenir d'Emile Gilliot, peintre valenciennois (1843-1886)
Emile Gilliot est né le 17 Janvier 1843 à Valenciennes. Après de brillantes études aux Ecoles Académiques ( classe d'Ambroise Detrez ), il est admis aux Beaux Arts de Paris dans la classe d'Isidore Pils où il décroche en 1865 une médaille en composition.
Le décès de son père, peintre-décorateur à Valenciennes, le contraint à revenir dans sa ville natale pour gérer l'entreprise familiale. Cependant il continue à construire une oeuvre personnelle et participe à de nombreuses expositions ( Paris, Lille, Reims entre autres) et ses oeuvres, peintures et aquarelles, côtoient celles de Crauk, Harpignies, et Carpeaux. Il peint aussi une imposante "Descente de Croix" qui se trouve dans la Basilique Notre Dame du Saint Cordon.
En tant que peintre-décorateur, il réalise de nombreux travaux dans sa ville ( plafond du théâtre, illustrations et dessins pour différentes manifestations artistiques en particulier pour la Société des Incas dont il est un membre actif).
En 1878, il décide de s'orienter vers l'enseignement et il est nommé professeur de dessin au Lycée de Valenciennes.
Il meurt le 16 Août 1886 à l'âge de 43 ans. C'était mon arrière-grand-père.

Partagé d'après Bernard Gilliot