XVM07d32344-411d-11ea-895f-a59b6cf86453

 

 

Pris pour une copie, le portrait de Louis XV de la mairie de Moissac était une toile de maître

Depuis deux siècles, elle était considérée comme une vulgaire reproduction. La peinture qui ornait un mur de l'hôtel de ville de la cité du Tarn-et-Garonne était en réalité un portrait rare du souverain reproduit par Jean-Martial Frédou de la Bretonnière.

https://www.lefigaro.fr