tapisserie de Dubrunfaut au Tamat de Tournai - Copie

L'art de la tapisserie en Belgique: l'exemple de Tournai.
Tournai est un des principaux centres liciers aux XVe et XVIe siècles. La qualité de ses productions est reconnue et ses tapisseries répandues dans toute l'Europe. Il faut attendre l'immédiat après-guerre pour voir la cité renouer avec l'art de la lice: Tournai devient le siège de la rénovation de la tapisserie et de l'art mural en Belgique. A l'instar de l'action de Jean Lurçat en France, trois artistes, Edmond Dubrunfaut, Roger Somville et Louis Deltour, animés d'un même souhait s'associent au groupe "Forces murales " en 1947. De cette impulsion est née en 1981, la fondation, devenue Centre de la Tapisserie, des Arts muraux et des Arts du Tissu de la fédération Wallonie-Bruxelles, et depuis 2012, le TAMAT. Ses collections permettent d'aborder l'évolution de la tapisserie à partir de l'après-guerre et des années septante à nos jours. De suivre ainsi les recherches expérimentales des artistes qui mettent à mal les "codes" de la tapisserie de lice murale et ancrent résolument leurs créations textiles dans l'art contemporain.

Jean-Paul PLICHON