Mercredi 21 février, un groupe de quinze  Amis du Musée a découvert l'exposition: "Crêtes et cols" de Julien Laforge lors d'une visite guidée par Adeline Delobel à L'H du Siège . Comme d'habitude, nous avons été accueillis de façon conviviale par une boisson chaude en cette période hivernale. L'exposition rassemble dans la galerie un ensemble de pièces  réalisées par l'artiste lors de sa résidence artistique d'octobre à décembre 2017 sur le territoire du Valenciennois. Julien Laforge est un sculpteur sur bois qui se montre attentif aux gestes, aux savoir-faire et au travail manuel. C'est de façon fortuite en allant chercher du matériel à Cambrai qu'il a découvert un dôme de betteraves sucrières en attente d'être acheminé vers la raffinerie. Quelques œuvres, quelques formes et un collage de plusieurs  papiers d'emballages de sucre présentées dans la galerie font écho au paysage et à l'industrie sucrière. Julien Laforge a aussi effectué des recherches sur l'histoire et les anciennes fortifications de Vauban aux archives de la ville. Des photos anciennes de la porte d'Anzin ont ainsi servi à la création de deux immenses formes en bois, acier et...sucre ainsi qu'à un pont aux arches arrondies. Des œuvres murales avec un assemblage de diverses essences de  bois (contreplaqué, pin, bouleau..) collées comme  "Pré-carré" suggèrent un volume en trompe-l'oeil.  Des cônes en frêne colorés installés au mur ont été façonnés par un tourneur sur bois au moulin du Bois-Joli de Felleries pour l'exposition.

Anna Buno, artiste en résidence "Coup de Pouce", nous a ouvert les portes de son atelier. Elle pratique le dessin, s'imprègne de l'espace et du temps, questionne le rapport au langage et à l'écriture. "J'ai observé des façades rénovées avec des échafaudages. Ces espaces précaires m'intéressent. Mes dessins rapides et tremblants ont une note graphique et traduisent le schéma de la pensée" explique l'artiste. Elle travaille ses dessins sur papier carbone recto-verso et les photographie, garde les traces qui subsistent comme des sous-mains. Elle procède à des assemblages de suites de codes, de notes, de pièces comme dans un jeu de meccano selon une méthode scientifique et méthodique. A la manière des archéologues, l'artiste cherche à révéler ses carbones par le biais de la gravure sur plexiglas, par le passage du rayon lumineux du photocopieur ou le jeu de l'ombre et de la lumière. Elle pense aussi créer un algorithme de papier peint à partir des motifs de ses dessins. Si vous avez encore des papiers carbones de couleurs, vous pouvez les amener à l'artiste, elle les récupère. Anna Buno ouvrira les portes de son atelier les 16 et 17 mars  à l'occasion du vernissage de l'exposition de Anne Tastemain.

Jean-Paul PLICHON

IMG_5765

IMG_5767

IMG_5782

IMG_5770

 

 

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, chaussures et plein air

L’image contient peut-être : 1 personne

Les quatre premires photos sont de Jean Paul PLICHON. Les trois dernières sont partagées d'après H Du Siege Galerie