Bonjour à Tous

 

   Voici une note explicative et quelques photos de l’évolution de la restauration de la plus grande des esquisses de Foubert, pour le blog.

    Dans la deuxième phase l’esquisse a été traitée au niveau du support toile. Tout d’abord, après la pose des tirants en intissé, l’œuvre a été mise en extension sur un châssis de travail pour pouvoir récupérer une planéité satisfaisante. Puis une structure périphérique a été fabriquée : en bois de chêne poli avec un tasseau de sapin aux extrémités, intégrant une plaque de polycarbonate transparent amovible. photo 1 : vue de l’avers ; photo 2 : revers. Au niveau des angles de la structure des triangles en bois de chêne avec des petites pattes et des vis en laiton maintiennent et permettent d’ôter la plaque de polycarbonate. photo 3 : vue du détail avers ; photo 4 revers. Ensuite des bandes de tensions en toile polyester ont été collées au revers de l’esquisse. Une pièce en toile a également été collée le long du bord gauche pour rattraper son irrégularité. photo 5.

  L’esquisse a alors été mise en tension et montée sur la structure en bois. Les bords ont été finis par la pose du mastic et du papier de bordage en craft. Au final ce montage de l’esquisse, avec une plaque en polycarbonate transparent au revers, offre une bonne vision de la représentation antérieure avec les contours de la tête et du buste bien visibles au revers et une protection contre les chocs. photo 6.

   Dans la troisième phase, maintenant donc, je travaille de nouveau sur la couche picturale de l’esquisse. Après des tests préalables, le vernis est ôté mécaniquement à l’aide d’un scalpel sous contrôle d’unelampe-loupe lumière UV. Cette action est aisée dans les endroits où le vernis se décolle, s’effrite et où la couche de vernis est friable. Cependant dans d’autres endroits où l’adhérence du vernis est encore bonne l’enlèvement est plus fastidieux et chronophage. photo 7 : vue sous lumière normale, la surface plus mate dans la partie gauche est la zone où le vernis a été ôté ; photo 8 sous lumière U : la zone noirecorrespond à l’endroit où le vernis a été enlevé.

   À la fin de ce travail d’enlèvement du vernis se posera la question d’un revernissage léger pour améliorer l’aspect esthétique et protéger l’esquisse. Les mastics de finition posés à proximité des bords vont être mis dans le ton de la couche picturale originale avoisinante dans le but de les faire « oubliés ».

  

      Amicalement  Magdalena

 

CB52E43C-8A5A-4A2D-8D2E-73185A2660D2__Attachment_p4_L1000575

 

Photo 1 Structure périphérique vue de l’avers

 

CB52E43C-8A5A-4A2D-8D2E-73185A2660D2__Attachment_p6_L1000580

 

Photo 2  idem revers

 

CB52E43C-8A5A-4A2D-8D2E-73185A2660D2__Attachment_p2_L1000584

Photo 3  idem revers

CB52E43C-8A5A-4A2D-8D2E-73185A2660D2__Attachment_p1_L1000581

Photo 4 structure périphérique vue du détail avers 

 

 

 

CB52E43C-8A5A-4A2D-8D2E-73185A2660D2__Attachment_p3_L1000585

 

Photo 5 vue de l’esquisse avant la mise en tension

 

DSC_0916

 

Photo 6 vue du revers

DSC_0915

Photo 7 vue de l’avers sous lumière normale

 

 

DSC_0914

Photo 8 vue avers sous lumière UV